Référencement de site internet : des bases solides grâce à l’optimisation on-site

Référencement de site internet : des bases solides grâce à l’optimisation on-site

L’optimisation on-site, aussi appelée optimisation on-page, consiste en l’amélioration de plusieurs aspects des différentes pages d’un site internet afin de permettre aux moteurs de recherche une meilleure analyse. L’optimisation on-site a pour but d’optimiser l’intégralité de son site internet en termes de SEO afin d’obtenir une meilleure place dans les SERPs ( pages de résultats des moteurs de recherche ). Le but de l’optimisation on-site ou on-page est donc de perfectionner le contenu de vos pages en fonction des attentes des moteurs de recherche, ainsi que de celle des internautes pour multiplier vos chances de visibilité sur la toile. Voyons cela plus en détail.

Balises HN : hiérarchie et stratégie. 

balise hn

Les balises HN, comme l’ensemble des balises HTML, sont des éléments déterminants auxquels il faut être particulièrement vigilant. Les balises HN doivent respecter une certaine structure et hiérarchie, et comportent donc des éléments cruciaux qu’il vous faut connaître.

Qu’est-ce qu’une balise HN ? 

Une balise HN est utilisée pour désigner simplement les titres et sous-titres d’un contenu textuel, par hiérarchisation. Les balises HN se déclinent de la manière suivante : h1, h2, h3, h4, h5 et h6, afin d’entourer globalement l’ensemble des titrages pouvant être nécessaires à la bonne structure et compréhension de votre contenu. 

Les missions principales des balises HN sont les suivantes :

Dans un premier temps, elles servent à informer sur le contenu qui suit et permettent ainsi au lecteur de se diriger suivant les thématiques qui l’intéressent. 

Dans un second temps, la balise HN est un indicateur pour les algorithmes des moteurs de recherche. En effet, ils parviennent ainsi à déterminer facilement le sujet de votre page et les différentes thématiques y étant abordées, afin de pouvoir ensuite orienter le lecteur vers votre site internet, en fonction de sa requête. 

Dans un dernier temps, les balises HN doivent apporter une hiérarchie à votre contenu. Le titre principal sera à placer en h1 car il s’agit du thème général de votre page. Les titres de vos parties seront à placer en h2, les sous-parties en h3, les déclinaisons suivantes en h4, et ainsi de suite. Ainsi, un h3 est moins important qu’un h1 et doit se trouver dans un h2 car il s’agit d’une sous-partie de cette partie en h2.

Balises HN : ce que vous devez savoir. 

Lorsque vous réalisez votre optimisation on-page, vous devez alors respecter cette règle de hiérarchisation des balises HN. Celle-ci doit être logique et suivre le déroulement de votre page. Une balise HN n’est pas une taille de police mais bien un élément déterminant, il ne s’agit donc pas de la choisir en fonction de l’aspect visuel final mais de son importance et de sa place logique dans la structure de votre page et de son contenu.

Par ailleurs, les balises h2 sont à favoriser au sein de vos pages car elles sont davantage importantes en termes de SEO quant à leur hiérarchie. Or, les balises h2 recouvrent un thème général. Elles ne doivent donc pas être automatiquement employées au détriment des balises h3 et autres balises à l’importance certes moins élevée mais à l’intérêt incontestable. La logique et la bonne structuration de votre contenu sera un critère primordial pour le référencement de vos pages dans les SERPs, et donc, de votre site internet dans son ensemble.

Comment optimiser les balises HN ?

L’optimisation des balises HN doit d’abord commencer par les éléments précédemment cités, soit son but, la logique à suivre en fonction de son importance, mais aussi des balises précédentes. Dans un second temps, la taille du contenu de votre balise est déterminante pour sa prise en considération par les algorithmes des moteurs de recherche. Il ne s’agit pas de mettre en HN tout ce qui vous semble important, et il ne s’agit pas non plus de placer un maximum de mots-clés dans votre titre. Pour un gain optimal, concentrez-vous sur les requêtes probables des internautes et placez ainsi les mots-clés ayant le plus de chances d’être tapés dans la barre de recherche des moteurs.  Vous comprendrez donc que plus votre titre sera long, moins vous aurez de chance qu’il soit tapé par les internautes. De ce fait, vous donnerez, de plus, du fil à retordre aux algorithmes des moteurs.

Le but ici est donc d’être court, efficace, logique et stratégique. 

Balises alt, poids et qualité des images.

balise alt

Les balises alt, le poids et la qualité de vos images sont des éléments essentiels que vous devez prendre en considération. Il ne s’agit pas de créer du contenu visuel pour apporter une touche d’esthétisme, bien que l’ajout d’images, vidéos, schémas, etc., jouent un rôle essentiel pour l’UX ( User Experience ), et est donc vivement recommandé. Par ailleurs, il vous faudra impérativement optimiser le contenu de vos balises alt en corrélation parfaite avec ce qui est représenté sur l’image. Favorisez donc des images représentant parfaitement votre contenu visuel et intégrant ainsi des mots-clés identiques à ceux que l’on peut trouver dans votre contenu textuel.

Ce qu’il faut savoir sur les balises alt. 

La balise alt, ou attribut alt, est le texte dit texte alternatif qui sert de description à une image. Il s’agit là de décrire brièvement ce que l’on voit sur votre image afin de permettre aux algorithmes des moteurs de recherche de la référencer. 

Deux choses sont importantes à savoir sur ces balises alt : 

La première étant que vous et les algorithmes des moteurs de recherche êtes les seuls à voir ce contenu. En effet, celui-ci ne s’affiche pas à la vue des utilisateurs sur votre site internet. 

La seconde chose que vous devez retenir est que la description fournie par le biais de cette balise a véritablement du poids pour votre référencement naturel. Votre image doit être pertinente et logique en fonction des mots-clés de votre page, et c’est ce que les moteurs de recherche tenteront de voir. 

Qualité des images et vitesse de chargement.

Qualité des images et vitesse de chargement

La qualité de votre image est en lien direct avec la vitesse de chargement. Un site web rapide est considéré, du point de vue SEO, comme un site performant et qualitatif en termes d’UX. Rappelons qu’une vitesse de chargement inférieure à 3 secondes est idéale, et qu’au-delà de ce délai, 43% des utilisateurs quittent une page avant même la fin de son affichage. Cet élément est donc primordial pour vous permettre de conserver les utilisateurs sur votre site web. 

Poids des images.

Le poids des images est un critère doté aujourd’hui d’une importance cruciale avec l’avancée de l’utilisation internet sur mobile. Si vos images sont trop lourdes, cela va altérer le temps de chargement de vos pages jusqu’à affichage complet, et gêner de manière importante la navigation de l’utilisateur sur votre site web.

Mais alors, comment se fait-il que certaines images soient si lourdes qu’elles viennent altérer le référencement de vos pages ?

Qualité des images et poids des images : existe-t-il un lien de corrélation ?  

En effet, un lien de corrélation entre poids des images et qualité de celles-ci existe bel et bien. Plus votre image sera qualitative, plus elle sera dotée d’un nombre important de pixels, et donc, plus elle sera lourde.

La stratégie ici sera de prioriser vos images et d’en compresser les visuels jugés les plus accessoires, afin de gagner un maximum en performance. 

Pour compresser vos images, soit réduire leur poids, les professionnels ont tendance à se tourner vers Photoshop. Si vous recherchez un outil gratuit, dirigez-vous vers ImageOptim ou encore Optimizilla. 

Poids recommandé pour une image sur un site internet.

Le poids recommandé pour une image sur les pages de votre site internet est compris entre 50 et 500 Ko selon ses dimensions. Les images non compressées de plusieurs MO seront alors beaucoup trop longues à charger simultanément. L’image en arrière-plan d’un site web ne doit pas dépasser 1 Mo. Pour des images au format standard, 300 Ko sera idéal. 

N’hésitez pas à consulter la vitesse de chargement de vos pages grâce à l’outil PageSpeed Insights.

Title et méta description.

itle et méta description

La balise title et la méta-description permettent de décrire le contenu de votre page afin d’indiquer aux utilisateurs, ainsi qu’aux algorithmes des moteurs de recherche, le sujet dont traite votre page. Or, leurs fonctions sont différentes.

La balise Title, qu’est-ce que c’est ?

La balise Title permet de définir le titre d’une page web, en fonction du sujet global dont traite votre page. Elle s’affiche jusqu’à 512 pixels sur les moteurs de recherche est à donc une taille optimale de 55 à 65 caractères, suivant les lettres utilisées.

La balise Title est un élément HTML important pour le référencement comme pour le partage social. Elle permet aussi aux navigateurs internet de pouvoir nommer de façon optimale mais aussi stratégique l’onglet de la page affichée. 

En référencement naturel, la balise Title est considérée comme une zone chaude. C’est donc un élément crucial pour référencement de vos pages et c’est pour cette raison qu’il est primordial d’optimiser sa rédaction. 

Optimisation d’une balise Title. 

Pour l’optimisation de votre balise Title, misez là encore sur les requêtes internautes, mais aussi sur l’accroche. Étant la première information donnée à l’utilisateur, votre titre se doit d’être accrocheur pour pousser au clic.

Par ailleurs, d’autres critères plus techniques sont à prendre en compte, notamment la longueur de votre balise, 60 caractères maximum. De plus, incluez les mots-clés sur lesquels vous souhaitez être référencé. L’importance de la balise Title étant capitale en SEO, il vous faut alors en profiter. 

Balise Title : ce que vous devez éviter.

Balise Title : ce que vous devez éviter

Ne placez pas de mots-clés dans votre balise Title dont vous ne parlez pas dans le contenu de votre page. A ce sujet, pensez impérativement à replacer les mots-clés présents en Title dans une ou plusieurs de vos balises HN. 

De surcroît, l’accroche est primordiale mais doit aussi annoncer ce qu’il se trouve dans votre page. De la sorte, ne rédigez surtout pas un titre dont l’accroche ne parle pas des éléments présents dans votre page. Pourquoi est-ce si important? La raison est simple. Si vous misez uniquement sur l’accroche, sans aucune corrélation avec le contenu de votre page, l’utilisateur cliquera sûrement sur votre contenu mais partira aussitôt en voyant ( notamment via vos balises HN ), que vous ne traitez des des éléments pour lesquels il vient chercher des réponses. Alors, vous augmenterez votre taux de rebond, perdrez en pertinence et donc, en référencement. 

La méta description, qu’est-ce que c’est ?

La méta description est un élément fondamental de votre référencement. Elle permet d’indiquer brièvement aux utilisateurs les différents sujets traités au fil de votre page, ou encore de les inciter à cliquer sur votre contenu. Ainsi, vous pourrez citer un passage ayant des chances d’attiser la curiosité des internautes, une phrase choc, ou tout autre élément pouvant donner envie à l’internaute de se rendre sur votre site internet. Attention là encore à la pertinence de votre méta description. Celle-ci doit avoir un lien direct avec votre sujet et votre contenu ; il s’agit tout de même de la fonction principale de la méta description.

Comment optimiser sa méta-description ? 

Pour optimiser sa méta description, il est important de prendre en compte les éléments précités ; mais aussi d’autres critères tels que sa taille par exemple. En effet, la méta description doit respecter une taille correspondant à une ou deux phrases, dans la limite de 160 caractères maximum. Ceci en raison de son affichage, mais aussi du fait qu’il ne s’agisse uniquement d’une brève description informationnelle.

Dans un second temps, il vous faudra rédiger une méta description unique à chacune de vos pages. Ceci n’est pas une obligation, mais permet d’optimiser son référencement en se diversifiant et en multipliant les probabilités de correspondance entre celle-ci et la requête internaute. Par ailleurs, vos pages étant diverses et variées, elles ne traitent donc pas exactement des mêmes thématiques. Il serait donc dommage de réaliser une méta description qui ne corresponde pas à votre page, mais à votre site dans sa globalité. Il s’agit donc d’une erreur à ne surtout pas faire si l’on veut gagner en pertinence et obtenir une meilleure optimisation SEO. 

Optimisation du contenu textuel : lisibilité et mots clés.

Optimisation du contenu textuel : lisibilité et mots clés

Pour optimiser le contenu textuel d’une page, il faut dans un premier temps optimiser sa lisibilité, mais aussi insérer un maximum de mots-clés pour espérer en décrocher de nouveaux ou augmenter votre positionnement sur ceux-ci. 

Les critères de lisibilité.

L’UX est l’axe principal des critères de lisibilité ; ce, dans le but de favoriser l’expérience de navigation des utilisateurs sur votre site web. Les algorithmes des moteurs de recherche favorisent la lisibilité de vos contenus suivant les critères qui suivent.

Longueur des phrases.

Les phrases de plus de 20 mots sont à limiter au maximum pour une meilleure lisibilité d’un contenu textuel. La longueur de votre phrase entravera sa compréhension. Ainsi, pour favoriser la lecture et la compréhension de vos contenus textuels, optimisez la longueur de vos phrases. 

Optimisation des titres et des paragraphes.

Divisez votre contenu textuel en paragraphes, classés par des titres ( balises HN ). Veillez à ne pas disposer de paragraphes trop longs : 150 mots maximum entre chaque balise HN.

Mots de transition.

Les mots de transition sont importants pour une lecture fluide et une compréhension optimale de votre contenu. Les algorithmes des moteurs de recherche incluent ainsi les mots de transition dans leur calcul de lisibilité. 

Contenu visuel. 

L’ajout d’images, de schémas, vidéos, ou tout autre contenu visuel sera un véritable atout fluidifiant la lecture de vos pages. Sachez que chaque utilisateur scanne la page d’un site web dans sa tête avant de la lire ; c’est pourquoi une bonne structure et l’ajout de contenu visuel donnera envie à l’utilisateur de poursuivre sa visite. De plus, cela rendra agréable le moment passé sur votre site internet. Ainsi, le contenu visuel viendra aussi favoriser votre taux de rebond.

Voix passive.

Évitez d’utiliser la voix passive. Celle-ci est employée dans le cas de figure où le sujet subit l’action, au lieu de la faire. Ainsi, la voiture réparée par le mécanicien devra se transformer en : le mécanicien répare la voiture. La voix active doit remplacer dès que possible la voix passive pour améliorer la fluidité de votre contenu textuel et donc, l’expérience utilisateur.  

Utilisation et optimisation des mots-clés.

Utilisation et optimisation des mots-clés

L’utilisation de vos mots-clés doit être choisie en fonction de vos attentes : soit obtenir de nouveaux mots-clés, soit augmenter la position de certains de vos mots-clés actuels. Le travail de vos mots-clés doit donc se faire en fonction de vos attentes. Ainsi, pour optimiser ses mots-clés, il faut donc commencer par les définir.

Utilisation et optimisation : comment travailler les mots-clés ?

Une fois vos mots-clés définis en fonction de vos attentes, veillez à les placer au sein de votre balise Title, H1, mais aussi d’une ou plusieurs de vos balises HN à suivre. Attention tout de même à ne pas les replacer à l’intérieur de l’ensemble de vos balises HN pour éviter la sur-optimisation et en être alors pénalisé. 

Par ailleurs, la récurrence des mots-clés est un élément déterminant pour l’obtention ou l’optimisation SEO de vos mots-clés. Pour votre référencement sur Google, celui-ci requiert entre 1 et 2 placements pour 100 mots ; tandis que pour se référencer sur Yahoo, ce moteur de recherche requiert 2 à 3 placements pour 100 mots. Veillez donc à respecter ces critères pour augmenter vos chances. 

Maillage interne, backlinks et qualité de vos liens.

maillage interne

Le maillage interne est important. Détenir un cocon sémantique est primordial pour faciliter l’analyse de votre contenu. Ainsi, cela permet aux algorithmes des moteurs de recherche de proposer facilement une de vos pages aux utilisateurs. Ce, en fonction bien entendu de leur requête et du sujet de votre page.

Maillage interne.

Réaliser un cocon sémantique, c’est effectuer un maillage interne entre l’ensemble de vos pages. Le cocon sémantique, ou maillage en cocon, est l’optimisation de l’architecture de votre site par le maillage de vos différentes pages entre elles. Pensez donc à ajouter des liens sur les différents mots-clés ; en rapport avec le H1 ( de préférence ) de l’une de vos pages. Ceci va être bénéfique pour les algorithmes des moteurs de recherche, certes, mais aussi pour les utilisateurs. En effet, ils bénéficieront ainsi d’un apport supplémentaire en termes de contenu et d’informations sur un ou plusieurs mots-clés de votre contenu. Ainsi, l’internaute pourra disposer d’explications complètes et multiples sur votre sujet.

Backlinks ou liens externes.

Les backlinks, ou liens externes, sont favorisés par les algorithmes des moteurs de recherche. Leur intérêt est multiple. D’un côté, à l’image de vos liens internes, ils sont un apport informationnel privilégié. Ils permettent en effet d’offrir des explications supplémentaires sur un des différents aspects évoqués dans vos paragraphes. Ainsi, un élément cité mais peu développé peut bénéficier d’un support annexe favorisant la bonne compréhension de votre contenu textuel. 

Par ailleurs, les backlinks sont un réel apport en termes d’autorité. En effet, lorsque vous faites un lien sur votre contenu vers un site différent du votre, vous bénéficiez de son autorité en fonction de son Domaine Authority ( DA ). Un élément qui représente alors un atout de taille pour votre page. Ainsi, à l’image d’un argument d’autorité, l’ajout d’un backlink de qualité ( en termes de DA ), aura un impact plus important . Il vous apportera un réel avantage sur votre pertinence et votre crédibilité. Vous l’aurez compris, ce genre de lien externe est donc à favoriser. Pour connaître le DA d’un site, vous pouvez utiliser l’outil gratuit d’analyse : Website Authority Checker.

Quel nombre de backlinks maximum ?

nombre backlinks max

Il vous faut aussi faire attention à ne pas intégrer un nombre important de liens sortants ( backlinks ). Une indication sur ce chiffre est toutefois compliquée, notamment car, depuis 2011, Google nous a offert l’indication explicite suivante : « Limitez le nombre de liens par page » …

Par ailleurs, nous savons aussi que l’impact des liens est dilué selon le nombre contenu par page. De la sorte, il est primordial de faire primer la qualité sur la quantité. De surcroît,  Google pénalise depuis peu la sur-optimisation. Ainsi, cela appuie à nouveau la citation précédente du géant des moteurs de recherche. 

La prise en compte d’un cocon sémantique complet et optimal est aussi à considérer. A défaut de pouvoir vous donner un chiffre honnête sur le nombre de backlinks maximal recommandé par Google, notre analyse nous a porté au conseil suivant : favorisez les liens internes aux liens externes et misez sur une faible quantité de liens externes, adaptée suivant la taille de votre contenu

Qualité des liens.

Par qualité des liens on entend ici les liens toxiques et les liens brisés. Les liens toxiques sont des liens de mauvaise qualité suite auxquels vous vous retrouvez pénalisés dans votre référencement internet. Les liens brisés sont les fameuses “ erreurs 404 ”. Il s’agit de liens n’aboutissant sur aucun contenu. Il vous faudra alors être particulièrement vigilant sur ces deux types de liens pour ne pas stagner ou même perdre en référencement.

Pour savoir si vous détenez des liens toxiques, brisés, ou en savoir plus sur les optimisations on-site dont votre site internet à besoin, réalisez un audit SEO gratuit sur notre site Get Ranking rubrique audit SEO. Notre outil d’analyse en ligne vous offrira des résultats rapides sur les différentes failles en SEO repérées sur votre site interne. Ainsi, vous pourrez les améliorer et repartir sur des bases solides pour optimiser votre référencement.

Pour conclure. 

Comme vous pouvez le constater, de nombreux critères sont à prendre en compte pour une optimisation on-site performante ; que ce soit aux yeux des algorithmes des moteurs de recherche comme aux yeux des utilisateurs. Vous l’aurez remarqué, ces deux éléments sont étroitement liés depuis la prise en considération de l’UX, expérience utilisateur, dans le calcul SEO des algorithmes des moteurs de recherche. Par ailleurs, privilégier l’UX ne sera pas uniquement un gain pour votre référencement en termes de respect des critères. En effet, cela vous permettra de préserver l’internaute sur votre site web et d’éviter qu’il ne s’oriente vers vos concurrents. Toutefois, cela vous permettra aussi d’optimiser le taux de rebond de votre site internet. N’oubliez pas que votre site web et vos différentes pages sont réalisés à la fois pour les algorithmes en termes de référencement SEO, mais aussi pour les internautes en termes de conversion. Pour une optimisation on-site axée sur ces deux critères principaux, il vous faudra ainsi veiller à bien prendre en compte vos balises HN, votre lisibilité, vos mots-clés, ainsi que votre maillage interne, votre maillage externe et la qualité de vos liens pour une optimisation on-site réussie, performante et perdurable dans le temps.

Articles similaires