Audit SEO, comment le réaliser + Outil gratuit

Audit SEO, comment le réaliser + Outil gratuit

L’audit SEO se résume en une analyse complète des divers éléments caractéristiques de votre site internet. Grâce à l’audit, vous pourrez déterminer les points faibles de votre site internet, et y remédier. C’est donc une sorte de bilan de santé vous permettant de perfectionner la performance de votre site web.

L’audit SEO. 

Comment réaliser un audit

Quel que soit le type de site que vous gérez, vous serez bien obligé d’en passer par là. Parfois, on préfère ne pas savoir, pour être sûr de ne rien découvrir; oui, c’est un peu comme emmener sa voiture au contrôle technique.

Il est vrai qu’en réalisant un audit SEO de votre site, vous pourriez bien être surpris. 

Grâce aux étapes ci-dessous, vous pourrez donc analyser votre taux de chargement, l’indexation de vos pages, l’authenticité de votre contenu. Vous pourrez étudiez la qualité de vos images en termes de taille et de poids, la qualité de votre maillage. Vous serez aussi à même d’effectuer le calcul de performance de votre site afin d’en déterminer sa santé. 

C’est en déterminant les failles impactant la performance de votre site que vous saurez comment agir. Ainsi, vous parviendrez à perfectionner votre site, et par conséquent, votre référencement. Il y a donc un double intérêt à cette étape qu’est l’audit SEO.

Nous allons donc étudier ensemble les étapes clés pour réaliser un audit de qualité. En suivant correctement ces étapes, vous parviendrez à offrir une santé de fer à votre site web.

Sachez tout de même qu’un audit ne se réalise pas qu’une seule fois. En effet, il est important de réaliser des audits régulièrement afin de maintenir l’état de santé de son site. Si l’on ne le fait pas, on risque de faire le yoyo entre excellence et médiocrité, et ce serait dommage. 

Outil d’audit SEO en ligne & gratuit.







Quel doit être l’intervalle à respecter entre chaque audit seo?

fréquence des audits

L’intervalle de temps est en règle générale d’un mois. Cela dit, entre un site e-commerce et un site vitrine, l’intervalle peut être différent. Si vous tenez un site e-commerce, le mieux est effectivement de réaliser un audit mensuel de votre site web. Pour un site vitrine, vous pourrez pousser jusqu’à trois mois, en réalisant alors un audit tous les trimestres. Attention tout de même, cela ne concerne que les sites vitrine dont le trafic n’excède pas 10 000 visites/mois.  

Les étapes clés d’un audit SEO de qualité? 

Les 10 étapes clés audit

Craw et maillage interne.

Le fait de crawler l’ensemble des URL constituant votre site permet de détecter les anomalies nuisant à son indexation par les moteurs de recherche. 

Pour savoir si vos URL posent problème, suivez chaque redirection pour voir si elle fonctionne correctement. Partez alors de votre page d’accueil en suivant vos liens pages à pages. Cela vous permettra d’en analyser la profondeur. Lorsque l’on parle de profondeur, cela fait référence au nombre de clics nécessaire pour atteindre une page spécifique. Alors, commencez votre chemin depuis la page d’accueil, en utilisant la voie la plus courte. Sachez que plus une page est profonde, plus cela impacte ses performances SEO.

Assurez-vous aussi de bien avoir respecté des fichiers robots.txt. 

Veillez de plus à ne pas avoir de pages orphelines, soit des pages introuvables, sans lien.

Un audit SEO de votre site web pourra aussi vous éclairer sur ce sujet.

Données Google Analytics et Google Search Console.

Récupérez ces données pour chaque URL. Cela vous permettra de consulter le nombre de visites générées via votre référencement naturel (SEO). Mais cela vous permettra aussi de savoir le nombre de consultations sur votre site web, soit son trafic. 

Attention: lorsque vous réalisez votre propre audit SEO, passez bien par les API officielles de Google. Si vous réalisez un audit pour un site qui n’est pas le votre, vous n’aurez pas forcément les API. Vous devrez alors vous baser sur le trafic estimé du site web.

Temps de chargement.

image performance

Afin de maintenir les utilisateurs sur votre site, il faut qu’ils puissent naviguer avec fluidité. Il est donc impératif que votre site s’affiche rapidement (moins de 3 secondes). Vous serez récompensés par les internautes, ainsi que par  Google.

De plus, Googlebot parvient à crawler plus de pages si le temps de chargement est efficace. 

Analyse des images en termes de poids.

Plus l’image est lourde, plus elle impactera votre temps de chargement. 

Combinez donc cette analyse avec une estimation de la vitesse de chargement des pages. Utilisez pour cela Google PageSpeed Insights par exemple. 

Attention: veillez à ne pas analyser seulement la vitesse de chargement de la page d’accueil, mais bien de toutes les pages de votre site.

Balises Title, Hn et Meta description.

les balises meta

La balise title: elle doit être ni trop longue, ni trop courte. Bannissez les doublons et utilisez des libellés attrayants, appelant au clic. 

La balise Méta description: Respectez la taille conseillée. Elle doit comporter une description concise et explicite, tout en donnant envie de cliquer dessus. 

Ces deux éléments sont visibles depuis la page d’affichage des résultats de recherche. Pour que l’internaute clique sur vous plutôt que sur votre concurrent, il faut alors vous différencier. 

La balise title est la première ligne affichée. Elle doit comporter votre marque, ou le titre de votre article par exemple.

La Méta description, c’est le petit résumé qui se trouve juste au-dessous. Elle se doit d’être brève, informant l’internaute sans trop en dire.

Les balises Hn sont à classer correctement: H1 représente votre gros titre. Pour H2, ce sont les titres de vos parties qui seront à placer sous cette balise. Vos H3 regrouperont les titres de vos sous parties, etc. Les balises sont donc des tiroirs regroupant les éléments de même catégorie sous la même balise. Il ne faut donc pas effectuer un classement chronologique des balises suivant le déroulement de la lecture. Il s’agit là d’un classement hiérarchique. On parle alors de hiérarchisation des titres. 

Duplicate Content.

Vérifiez que l’ensemble de votre contenu est unique. Un contenu dupliqué influera sur votre référencement. Vous pouvez tout de même utiliser des citations ou des informations intéressantes que souhaitez retranscrire, de manière modérée tout de même. Sachez par ailleurs que plus la taille de votre contenu sera importante, plus votre taux de duplicate deminuera.

Pour effectuer une recherche de contenu dupliqué pour l’ensemble de votre site, cela passe par les URL. L’outil gratuit duplicate checker peut aussi vous aider à vérifier que vous usez bien d’un contenu unique.

Analyse des images en termes de SEO.

Voici comment analyser vos images en termes de référencement naturel SEO:

  • Crawler le site pour trouver l’ensemble des balises images: <img>.
  • Repérer s’il y en a qui se trouvent bloquées au moment du crawl.
  • Vérifier le code HTTP.
  • Vérifier le format de vos images (PNG, JPEG, GIF, etc.). Le format JPEG étant le plus léger, il est alors préférable. En effet, il vous aidera à améliorer votre temps de chargement.
  • Vérifier l’indexabilité et l’attribut ALT.

Analyse des images en termes d’UX (User Experience)

experience utilisateur

Depuis peu, l’UX occupe une place importante dans les critères des algorithmes Google. Elle sera donc essentielle à un bon référencement. De plus, elle facilitera la navigation des internautes, ce qui pourra faire la différence avec vos concurrents. Un site avec une bonne UX a donc tout son intérêt. 

  • Comparer la taille, (pixel) de chacune de vos images, à celle indiquée en HTML.
  • Chercher si vous n’avez pas d’images en HTTP dans les pages HTTPS.
  • Calculer le nombre total d’images par page. Évitez d’avoir des pages surchargées en contenu visuel.

Liens sortants

Vérifiez vos liens sortants (liens orientant vers d’autres sites). Analysez alors: 

  • Le code HTTP. Cela permet de s’assurer qu’il n’y ait pas de liens brisés (erreurs 404). Ce que l’on appelle les liens brisés, ce sont des liens qui redirigent vers un contenu inexistant ou expiré. Assurez-vous aussi que le lien redirige bien vers le site ou la page souhaitée. 
  • L’anchor text. Évitez les liens “bourrés de mots-clés”. 

Vérifiez aussi la qualité de vos backlinks influant sur votre référencement.

Indice de performance de l’audit SEO.

audit gratuit image

Pour chacune de vos pages, analysez son indice de performance SEO. Usez des outils comme Google Search Console ou Google Analytics pour effectuer votre calcul. Cela vous révèlera la qualité intrinsèque de chaque page, ainsi que son intérêt pour l’internaute. 

Grâce à ces 10 étapes, vous serez donc plus aiguillez quant aux défauts pouvant pénaliser votre référencement. Veillez à bien étudier chaque aspect, et à bien vous renseigner sur chaque détail pouvant vous sembler étrange. Ainsi, vous parviendrez à remettre de l’ordre dans ce que l’on peut qualifier la phase cachée de votre site internet.

Vous constaterez qu’en améliorant ces points, vous verrez augmenter ce que l’on appelle la santé de votre site. Pensez par ailleurs à bien travailler l’UX de votre site internet qui demeure un élément primordial.

Vous l’aurez remarqué, il y a de quoi faire ! Un audit peut prendre beaucoup de temps, surtout s’il s’agit de votre premier audit. Le temps de réalisation d’un audit varie aussi suivant les problèmes rencontrés sur votre site internet. C’est pourquoi établir des audits régulièrement aura tout son intérêt. Sachez aussi que des professionnels qualifiés peuvent réaliser votre audit et pourront aussi régler les possibles failles décelées. 

Articles similaires